Poster une réponse 
 
Note de cette discussion :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Gite et chavirage sur microcha
03-30-2016, 09:28 PM
Message : #21
RE: Gite et chavirage sur microcha
Slt Tad (au fait que veut dire Tad Kozh ?),

Il m'est arrivé la même chose ce lundi sur le plan d'eau du CVTG (St Nicolas de la Grave), avec un vent annoncé de 15 à 20 km/h et des rafales à 30km/h.

Au près bien serré, toutes voiles bordées, le micro a commencé à giter et, malgré mes 102 kgs au rappel, une rafale lui a fait prendre une remontée au lof alors que la base des chandeliers frôlait la surface du plan d'eau.
J'ai aussi pu noter que dès que le bateau prend un peu trop de gite, la barre se durcit...

Comme je navigue en solo, je n'ai pas pu prendre un ris (je ne suis pas équipé ni expérimenté pour cet exercice), alors à chaque "gitage" un peu forcé, le seul fait de choquer la GV remet de l'équilibre au micro.

En résumé, au début c'est impressionnant et on ne se sent pas en confiance, mais à l'usage c'est plutôt amusant de se rapprocher des limites du microcha... et le fait d'être sur un plan d'eau est certainement plus rassurant qu'en pleine mer avec des vagues et de la houle !!!

Suite à ce moment de bonheur, je me pose quand même les questions suivantes :

1. est-ce normal que la barre devienne "dure" à manoeuvrer quand le microcha prend un gite important ? Quels sont les réglages de voile, quête ou autres à faire pour adoucir la barre ?

2. comment faire pour prendre un ris en solo quand le vent est gaillard ?

merci de vos réponses
philippe

plus l'amer est haut, plus la mer basse....Jumelles
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
03-30-2016, 10:02 PM (Ce message a été modifié le : 03-30-2016 10:07 PM par Tad Kozh.)
Message : #22
RE: Gite et chavirage sur microcha
Tad = père, et Kozh = vieux, ou traditionnel. Tad Kozh = "grand père" Rolleyes

Pour les autres questions:

1/ Si un bateau prend trop de gite, c'est que le bateau force trop, il devient un obstacle au vent, au lieu d'en profiter pour prendre de la vitesse. Il faut donc prendre moins de vent, soit en aplatissant ses voiles au maximum (on joue avec les réglages de la poulie d'écoute sur rail pour le génois, et le chariot de la GV, et on étarque à fond la bordure de la voile), soit si c'est déjà fait, en évacuant le vent en faisant deverser la voile, en la vrillant pas le haut (avec le chariot de GV, et en prenant du pataras), pour faire sortir le trop plein. Le bateau redevient souple, se redresse, et reprend de la vitesse, la barre redevient souple. Si ce n'est pas le cas, reprendre du génois, et prendre un ris.

2/Prendre un ris ne solo, faut une prise de ris automatique (renvoi vers le cockpit), avoir un pilote, sinon, en effet, ça peut être galère.

(03-30-2016 09:28 PM)deneche a écrit :  le seul fait de choquer la GV remet de l'équilibre au micro.

Normal, en gros, le moteur, c'est le génois, et l'équilibre, c'est la GV
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
03-31-2016, 08:56 AM
Message : #23
RE: Gite et chavirage sur microcha
Le mieux est de prendre un ris dès le départ, et de le larguer si besoin.
Mais si tu es tout seul, il faut adapter ton bateau à cet usage, et monter une prise de ris automatique.
Concernant les chandeliers dans l'eau, pas d'inquiétude, le microcha est vraiment un quillard et très sain pour un petit bateau. Le coup de gite sera plus lent, puis il va partir au lof et se redresser. Je n'ai pas du tout la même sérénité sur le BlueDjinn de mon père et pour le coup je fais plus attention...
Les conseils de Tad Kozh pour réduire la gite sont parfaits. J'ajouterais juste un point : ne pas oublier de donner du mou à ton hale-bas, pour que GV vrille et déverse par le haut.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
03-31-2016, 10:52 PM
Message : #24
RE: Gite et chavirage sur microcha
:cool2On voit vraiment les spécialistes, les réglages, les repères, au top les gars !
Pour ma petite expérience, je sortais toujours avec un copain à la retraite qui était bcp plus prudent que moi et jamais on a poussé le bateau, sans parler de sorties ratées à cause de la météo.
J'étais souvent frustré de pas sortir alors qu'il y avait des bateaux dehors à cause d'un bulletin météo. Je comparais ça au kayak que je pratique dans les Cévennes après les crues parce que c'est là que c'est intéressant, les conditions sont idéales pour avoir un peu de sensations, en tutoyant les limites. Alors qu'avec mon bateau, je n'avais pas les connaissances et les conseils pour avoir un peu de "frayeurs".
Il ya 2 ans , j'ai fait un stage découverte de 3 jours avec les Glénans vers Sète, c'était génial, on faisait tout à la voile, j'ai découvert que c'était possible. J'étais le plus expérimenté dans mon groupe et j'étais souvent préposé à la grande voile ou à la barre et quand le bateau gîtait vraiment tropHuh ( sensation que je n'avais jamais eu ), je donnait du mou à la grande voile et le bateau se remettait à plat, mais on perdait de la vitesse et tout le monde était rassuré. Le 3e jour, j'ai demandé au moniteur qui nous accompagnait ce qui se passerait si je ne faisais rien, et ben, il m'a dit " essayes et tu verras". Evidemment, j'ai essayé avec la peur au ventre de chavirer, ce qui s'est passé en fait, c'est que le bateau s'est rapproché tout seul du vent et s'est mis à plat et a fortement ralenti. J'étais biensûr rassuré, mais aussi très content d'avoir appris qq chose grâce à la compétence d'un moniteur qui m'a laissé faire. Malheureusement, je n'ai pas eu l'occasion de le tester avec ma Yoyo..; J'espère cette année...
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
04-01-2016, 05:59 PM
Message : #25
RE: Gite et chavirage sur microcha
Merci les gars pour vos conseils zavisés et vos retours super intéressants.

Je vais tenter le coup de la "vrillette" pour faire sortir le vent par le haut, mais c pas gagné.
Si j'ai "ben comprendu", on borde tout, choquer un peu le hale-bas, le chariot de GV à contre et tendre le pataras.... Je suppose qu'il faut aussi tendre le guindant de la GV en jouant sur la tension du cunningham ?

Bon, ils prévoient une bonne brise dimanche... j'm'en vas essayer !

Bon week end à tous
Philippe

plus l'amer est haut, plus la mer basse....Jumelles
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
04-01-2016, 06:13 PM
Message : #26
RE: Gite et chavirage sur microcha
Oui, c'est à peu près ça. "border tout", oui, mais pas à fond comme un bourrin. Le bon réglage, c'est quand la chute faseille un poil sur le haut.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
04-01-2016, 09:53 PM
Message : #27
RE: Gite et chavirage sur microcha
Chariot de GV sous le vent pour déventer si besoin. Si tu veux caper, tu le rentres Dodgy
En cata quand ça pulse, tu bordes ta GV, tu blindes le cuni et tu règles au chariot.
Ici en plus, si tu as un vent moyen et que tu es GV haute, tu blindes le pataras avant le chariot. Tu peux y aller franco en t'aidant de tes jambes pour mettre de la tension. Si tes voiles sont bonnes, tu seras surpris du résultat Cool

Sur First 27.7S
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 


Aller à :