Poster une réponse 
 
Note de cette discussion :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
premières nav. à la voile en eau douce
06-20-2018, 06:26 PM (Ce message a été modifié le : 06-26-2018 11:07 AM par white hunter.)
Message : #1
premières nav. à la voile en eau douce
Bien que ce soit un Blue-Djinn, vous avez de lourdes responsabilités dans ma carrière débutante de marin ...

Grâce à des conseils avisés, dont les vôtres,et à la météo (un peu trop) clémente, mes premiers bords à la voile sur le lac artificiel de St Etienne Cantalès en Auvergne, altitude 540 m se sont déroulés hier sans perte humaine. Avec Jean-Didier, un poil moins novice que moi.

Le problème de saisie de la balancine réglé par les lumières d'Internet, restait à installer le génois sur son enrouleur, ce qui fut fait sans coup férir grâce à une doc Facnor qui nous a permis de ne rien rater. La grand-voile fut facile à hisser, puis nous avons installé les deux ris. Dans mes souvenirs il y avait des bloqueurs sur, ou dans la bôme (?), mais ne trouvant rien de ça nous les avons saisis, ainsi que drosse de grand-voile, sur les taquets de mât. La grand voile est crochée sur un croc à ris.

[Image: 18062006271717739515770147.jpg]
où l'on voit les drosses de ris et de la grand voile

Intervient alors un autre épisode de l'ambisenestre de service. La veille j'avais sacrifié une cartouche de graisse en l'installant dans la pompe toute neuve ... et collatéralement une charmante tunique de mon épouse aussi, qui s'était approchée imprudemment de l'établi décoré de graisse verte. Mais la seconde fut la bonne, j'avais trouvé la notice dans la boite entre temps ! Alors avant de larguer les amarres, petit coup de graissage pour le vieux moteur. Seconde cartouche, premier graisseur, parfait ... sauf que jamais il ne voudra lâcher l'embout de la pompe ! Telle l'abeille fâchée, nous abandonnons le dard, en attente de solution. (suis à l'écoute, hein ...)

[Image: 18062006271717739515770146.jpg]

Et c'est parti pour deux ou trois heures avec un vent de zéro à trois nœuds. Deux fois la carène a un poil chantonné quand même. Aucun souci d’appontage ensuite. Je me prendrais presque pour un vieux loup de lac.

[Image: 18062006271617739515770145.jpg]
Jean-Didier, mon partenaire

Le temps d'apprendre à vivre, il est déjà trop tard. (Aragon)
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
06-20-2018, 08:27 PM
Message : #2
RE: première nav. à la voile en eau douce
Pour libérer l'embout du graisseur,une lame de tourne-vis pour faire levier devrait suffire (attention,ce n'est pas le seul graisseur,il y a en a 2 sur le pivot ,en haut et en bas à droite,et un sur l'axe de l'inverseur FNR)
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
06-21-2018, 08:21 AM
Message : #3
RE: première nav. à la voile en eau douce
Merci, Jean, je vais emporter divers formats de tournevis.

Le temps d'apprendre à vivre, il est déjà trop tard. (Aragon)
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
06-21-2018, 09:11 AM
Message : #4
RE: première nav. à la voile en eau douce
Attention, les tournevis sont les outils les plus accidentogènes, contrairement aux outils coupants qui suscitent plus de méfiance.

A trop utiliser la VHF, on brouille l'écoute. Big GrinBig Grin
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
06-21-2018, 05:30 PM
Message : #5
RE: première nav. à la voile en eau douce
Ouais, et quand on bricole sur l'eau, ils ont une fâcheuse tendance à se jeter à l'eau......Big Grin

Qui trop regarde la météo, reste au bistrot...Tongue
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
06-21-2018, 06:18 PM (Ce message a été modifié le : 06-21-2018 10:21 PM par yves.)
Message : #6
RE: première nav. à la voile en eau douce
T'inquiètes... white hunter les accompagneras à l'eau ! TongueBig Grin
Pour la sécurité maxi ...pour ne rien perdre...revisser le flexible sur l'embout et attacher la pompe à graisse !
Ouais parce que un embout au fond de l'eau...
Avec 2 tournevis c'est quelquefois mieux... un s'appuyant sur l'autre l'effet de levier est plus parallèle !
Bonne chance et tu as le plaisir de naviguer alors que nous on bosse !
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
06-21-2018, 10:10 PM
Message : #7
RE: première nav. à la voile en eau douce
C'est un plaisir de savoir que tu as enfin pu naviguer et y prendre plaisir !

Bravo !
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
06-22-2018, 01:40 PM (Ce message a été modifié le : 06-22-2018 02:24 PM par white hunter.)
Message : #8
RE: première nav. à la voile en eau douce
Comme conseillé, j'allais mettre le flexible, mais mon partenaire l'a trouvé gênant. Une clé plate de 10 s 'est trouvée parfaitement adaptée pour pousser le mieux possible dans l'axe. Le graisseur s'est arraché et tout est passé à la baille, graisseur et embout. Je ne suis pas allé les chercher. Confused

Le métier de bricoleur rentre doucement, mon co-skipper saignait à peine d'un doigt.

[Image: 18062202311417739515772833.jpg]
le mousse

Avant cet incident domestique, nous avons navigué sur notre mare. Un vent de NO de 25 km/heure était annoncé, mais il s'est fait attendre longtemps et nous nous somme traînés au grand largue, puis nous avons poursuivi au moteur en direction de l'autre base de nautisme, dédiée à la voile. De lenteur en immobilité, après avoir été doublés par un bois flottant, la motogodille s'était imposée.

Eole avait alors fini sa sieste et un joli vent nous a permis de tracer le sillage du retour sans moteur.Au près, non nous n'avions pas bu !

[Image: 180622021853783946.jpg]
pour un mille vrai parcouru, 2.5 milles de zig zags !

D'après mon GPS de rando sur mon téléphone, Iphigénie, les creux étaient de 20 mètres (dénivelé de - 10 à + 10 m Wink). Nous n'étions pas totalement ivres comme le laisse à penser notre trace de 2.4 milles à une moyenne de 2.5 nœuds et une pointe à 6.5 nœuds. Ça doit être quand le bateau se couche et veut lofer (stressant) ...

Nous nous sommes régalés au retour, et le ponton atteint sans bruit de choc parasite. On progresse.

https://youtu.be/6JvkGtWK7oQ
quelques secondes de près.
Dites-moi ce qui n'est pas bien

Le temps d'apprendre à vivre, il est déjà trop tard. (Aragon)
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
06-22-2018, 06:51 PM (Ce message a été modifié le : 06-22-2018 06:58 PM par jean.)
Message : #9
RE: première nav. à la voile en eau douce
Pauvre graisseur,il est parti avec son embout ,sinon belle ballade Cool

une seule adresse https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=...cr9M5-2dom

Pour la courte vidéo,une remarque:passer le fer à repasser sur le génois et la GV pour résorber les plis ou étarquer ferme Tongue

PSBig Grinémonter un des autres graisseurs pour vérifier le pas (probablement non métrique mais US) si le filetage est détérioré,dans ce cas tarauder en métrique plus gros et choisir un graisseur métrique.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
06-22-2018, 07:32 PM
Message : #10
RE: première nav. à la voile en eau douce
Nous étarquerons un plus dur les drisses la prochaine fois, c'est promis. Je n'ai guère d'expérience pour juger de la justesse de l'étarquage ... Merci pour l'adresse.

Le temps d'apprendre à vivre, il est déjà trop tard. (Aragon)
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
06-23-2018, 11:27 PM (Ce message a été modifié le : 06-23-2018 11:28 PM par VALHALLA.)
Message : #11
RE: première nav. à la voile en eau douce
Étarque la GV et le génois systématiquement, après, c'est pour les régatiers, par contre la bordure de GV, tu la mollie si pétole et tu étarques si le vent forcit. C'est un conseil qui n'est pas de mise aux glénans ou il n'y a pas de généralités. Mais c'est des enculeurs de mouches et je n’ai pas pu noter tous les réglages qui comprennent aussi le chariot et le hale bas. Tongue

A trop utiliser la VHF, on brouille l'écoute. Big GrinBig Grin
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
06-24-2018, 03:04 PM
Message : #12
RE: première nav. à la voile en eau douce
Whaouh... ton copain a assuré grave...il a sauvé la clé de 10 ! Tongue
L'essentiel c'est une belle navigation,alors confortable le Blue Djinn ? Smile
Le mot de l'équipière ? Huh
Bientôt prêt a aller sur le lac de Pareloup 1240 ha naviguer sur l'ancien passage des loups ...pour un chasseur c'est grisant non Big Grin Cool


Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
06-25-2018, 10:15 AM (Ce message a été modifié le : 06-25-2018 10:29 AM par white hunter.)
Message : #13
RE: première nav. à la voile en eau douce
Pareloup c'est donc le double du lac de St-Etienne Cantalès. Probablement un peu plus venté aussi ? j'ai pris l'habitude de me concentrer sur le vent quand je consulte la météo ... Est-ce une retenue hydro-électrique ?

Le Blue Djinn est très agréable, presque grand pour un lac ... le moteur est un rien récalcitrant, je vais repérer le modèle de bougies pour les changer un de ces jours. Il a 20 ans.

Et j'ai acheté deux lancers. Il y a 40 ans que je n'ai plus pêché en eau douce, à part mes truites au revolver quand j'avais un bassin ... Il faut clairement, si je veux réessayer à la ligne, ne pas attendre autant ...

Le temps d'apprendre à vivre, il est déjà trop tard. (Aragon)
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
06-26-2018, 10:00 AM (Ce message a été modifié le : 06-26-2018 10:17 AM par jean.)
Message : #14
RE: première nav. à la voile en eau douce
Sur un moteur de 20 ans,et si l'historique de l'entretien n'est pas connu,il y aura un peu plus que les bougies à vérifier,pour fiabiliser la machine !
1 la turbine de pompe à eau (même si le débit de la pissette semble correct):changement préconisé tous les 3 ans
2 le thermostat (on doit pouvoir mettre la main sur la culasse sans se brûler)
3 un rinçage de la cuve du carburateur voire un passage aux ultrasons (le mélange 2 temps ,même à 1% à tendance à tout colmater après évaporation de l'essence)
4 une vérification de la pompe à essence et son filtre
5 les bougies:les nettoyer à la brosse métallique douce et vérifier l'écartement des électrodes, contrôler la présence d'étincelles,tout en sachant que ça ne valide pas une bonne décharge électrique .
Cela étant, c'étaient des moteurs simples et increvables ,moins sophistiqués et moins lourds que les 4 temps actuels;inconvénient ça pollue et ça pue Angry

https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=...tAljzfCSfc

toutes les infos en version originale
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
06-26-2018, 10:35 AM (Ce message a été modifié le : 06-26-2018 11:29 AM par white hunter.)
Message : #15
RE: première nav. à la voile en eau douce
Mon prédécesseur avait pour habitude de laisser brûler l'ensemble du mélange présent dans le carburateur pour arrêter le moteur. Il prétendait que c'était radical pour ne jamais avoir de souci, et n'en avait jamais eu !

Je ne sais où couper l'arrivée hors débrancher la nourrice ... Il y a des milliers de choses à connaître sur un petit voilier !

Une casquette, un coulisseau de GV

C'est le terrible bilan de cette navigation prévue avec un vent de 20 km/h, mais on a dû aller un bon peu au-dessus. La catastrophe naturelle pourrait être déclarée.

A peine partis, c'est une magnifique casquette qui perd la tête (de mon confrère). Comme les voiles étaient en train d'être hissées, nous l'avons abandonnée alors qu'un exercice d'homme à la mer s'imposait ...

J'étais un peu tétanisé par les accélérations du Blue Djinn, stressé et pas en plein bonheur ... Et j'ai fini par partir au lof pour de bon, barre trop dure pour mes petits bras ! Alors, moteur et face au vent, nous avons pris un ris. Ils étaient bien préparés, les ris, heureusement. Nous l'avons ainsi vérifié.

Mais un coulisseau de grand voile s'est partagé en deux ... Y a t'il une autre solution que l'exercice de couture ?
Dans ce cas, n'y a t-il rien d'autre que du fil ad'hoc, une aiguille, et une paumelle à prévoir ? Je vais devoir retourner prendre les mesures de ces coulisseaux ...

Une trace plus rapide, avec selon Iphigénie une pointe à 13.5 km/heure !

[Image: 180626113240965974.jpg]

Le temps d'apprendre à vivre, il est déjà trop tard. (Aragon)
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
07-01-2018, 09:55 AM
Message : #16
RE: premières nav. à la voile en eau douce
Coulisseau changé, mal cousu, difficilement cousu, mais cousu quand même Confused. Il a résisté à une première navigation calme. J'ai doublé le fil ce qui ne semble guère un avantage.

j'ai fait un peu de traîne à la voile, car on se traînait souvent à moins d'un nœud. Retour au près plus sympa avec une pointe à .... 3 nœuds.

Étonnamment, les haubans ont molli. Je suppose que c'est un effet des fortes températures ? Je procéderai à un réglage avant la prochaine sortie.

Le temps d'apprendre à vivre, il est déjà trop tard. (Aragon)
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
07-01-2018, 11:23 AM
Message : #17
RE: premières nav. à la voile en eau douce
Envoie nous des photos avec paysage de ce lac... Lundi 2 juillet entre 14 h et 20 h vent 60 km dans les rafales !! Cool
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
07-01-2018, 11:34 AM
Message : #18
RE: premières nav. à la voile en eau douce
"Étonnamment, les haubans ont molli. Je suppose que c'est un effet des fortes températures ?"
Pas certain que cela vienne de la dilatation des haubans :l'alu se dilatant de plus du double par rapport à l'acier,le mât aurait dû tendre davantage les haubans Big Grin
Voir du coté du pataras ,si le palan est textile,sinon c'est la coque qui se déforme Tongue
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
07-02-2018, 10:44 AM (Ce message a été modifié le : 07-02-2018 10:46 AM par white hunter.)
Message : #19
RE: premières nav. à la voile en eau douce
(07-01-2018 11:23 AM)yves a écrit :  Envoie nous des photos avec paysage de ce lac... Lundi 2 juillet entre 14 h et 20 h vent 60 km dans les rafales !! Cool

Voui, mais ce lundi 2 juillet, j'y vais pô ... On va attendre demain !
D'abord, j'emmène la remorque chez le docteur.

Et, promis je ferai quelques images.

Le plus long trajet que l'on puisse faire est de 6 km du ponton de Rénac jusqu'au Puech des Ouilles. Nous avons réussi à en faire une bonne moitié seulement Confused, en général pas assez de vent ... ou trop une fois. Le chenal principal de 3.5 km de long ne fait que 250 à 350 mètres de largeur. Si l'on rajoute un vent capricieux, on n'a à peu près jamais le temps d'un "bon réglage". On est sans arrêt à empanner ou à virer.

Avec juste un souffle, le blue djinn avance jusqu'à un autre souffle. Dans ces conditions sauvages, à (bien) moins d'un nœud, je mets une ligne avec un leurre. Sans succès, mais je trouve ça sympa.

Concernant les haubans mal tendus soudain, je veillerai à refaire le réglage avec soin, et à surveiller ça.

Le temps d'apprendre à vivre, il est déjà trop tard. (Aragon)
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
07-02-2018, 11:24 PM
Message : #20
RE: premières nav. à la voile en eau douce
Si mes souvenirs sont bons, tu as un enrouleur de foc, donc va y quand même mollo avec ta tension de hauban.
Enfin, regarde la quête de ton mat car la tension est faite par 3 points :
les haubans et l étai.
La tension entre tes bas-haubans et tes haubans permettra de jouer sur le cintrage. Pour voir le cintrage tu t allonges sur ta plage avant, le tete contre le pied de mat.
Globalement, quand pas de vent, pas trop tendu, si beaucoup de vent, plus tendu.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 


Aller à :